Accueil

Carnet de thèse de Pénélope Selhausen-Kosinski : l'expression de l'incertitude scientifique dans les médias audiovisuels français


« Dire l’incertain ne va pas de soi »

(Leclerc-Olive, 2010 : 121)

Le Skeptoscope scrute et questionne les modalités communicationnelles de l’incertitude en communication scientifique. Tantôt escamotée, tantôt extrapolée, tantôt revendiquée et tantôt mal acceptée, que nous révèle le traitement communicationnel de l’incertitude scientifique, notamment dans l’espace médiatique, sur la légitimité et l’image de la science au sein de la société française contemporaine ?

Pourquoi ce blog ?

Ce blog constituera un carnet de réflexion accompagnant ma thèse en Sciences de l’Information et de la Communication : “Traitement et expression de l’incertitude scientifique à la radio française de service public : de 1950 à 2023 “. Outre le partage de questionnement théoriques et méthodologiques relatifs à mon travail doctoral (l’incertitude, la communication scientifique, la radio), il représentera aussi l’occasion de creuser des questions complémentaires concernant mon thème de recherche, mais qui ne sauraient être développées dans la thèse.

J’envisage différentes rubriques : avancée de la thèse (réflexions méthodologiques, théoriques, mais aussi plus personnelles) et des autres projets de recherche auxquels je suis affiliée ; valorisation de mes publications, communications scientifiques et autres actions de médiation auprès d’un public plus large ; études de cas sous forme de billets ; veille et partage de références, éventuellement commentaires de lectures ; une rubrique plus créative (réflexions personnelles sur la radio ou la communication scientifique, dessins, voire entretiens avec d’autres doctorants/chercheurs…).


« Pourquoi je vulgarise ? Voilà, c’est pour mieux comprendre ce que je fais. »

(Le physicien des particules Michel Crozon, cité par Jurdant, 2006)

Ce carnet me permettra de prendre du recul sur mon travail, mais aussi de le reformuler, de le considérer sous un autre angle pour mieux débusquer ses lacunes et m’ouvrir à des pistes nouvelles. En sus de valoriser mes travaux, ce blog m’exercera à clarifier et à présenter ce qui peut paraître évident aux yeux d’un doctorant, mais qui est loin de l’être pour tout les personnes externes à la discipline. Le traitement de l’incertitude scientifique dans les médias peut concerner tout un chacun au quotidien, et la question de sa communication problématique est elle-même abordée dans les médias ; c’est pourquoi ce carnet s’adressera majoritairement à un public non-spécialiste. Certaines rubriques (méthodologique notamment) seront toutefois plutôt destinées à d’autres doctorants et chercheurs en SIC.

Bibliographie :

Leclerc-Olive, M. (2010). Crise financière et espace public : traduire le langage de l’aléatoire. Hermès, La Revue, 56(1), 121‑128. doi:10.4267/2042/37493

Baudouin Jurdant, « Parler la science ? », paru dans Alliage, n°59 – Décembre 2006, Médiation et culture scientifique, Parler la science ?, mis en ligne le 01 août 2012, URL : http://revel.unice.fr/alliage/index.html?id=3517.

Que voyez-vous ?

Cette illusion d’optique est tantôt perçue comme un lapin, tantôt comme un canard. Emblême de ce carnet de thèse, cet animal hybride représente l’incertitude de l’observateur.

Illusion d'optique canard lapin
Skeptoscope (n.m. néologisme) : formation redondante à partir du verbe grec σκέπτομαι, sképtomaiobserver »), désignant l'examen et la réflexion, et qui a donné son nom à l'attitude de refus de la certitude définitive : scepticisme. Le skeptoscope est un carnet de thèse, un outil de discernement dans l'observation des manifestations du doute en communication scientifique.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search